CABRETTE CLUB
Le forum de la Cabrette.
 
 FAQAide   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

-FICHE: Benoît AMADIEU
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   CABRETTE CLUB Index du Forum  .::. COLLECTAGE  .::. Fiches sur les anciens cabrettaïres ou fabricants
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Jean SIANE
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2008
Messages: 2 799
Localisation: Pas bien loin
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Taureau (20avr-20mai)

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 09:30    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Vous pouvez télécharger la fiche sur Benoît AMADIEU au format PDF à cette adresse:

http://www.diatozone.net/cabretteclub/medias/docs/fiches/


 http://www.diatozone.net/cabretteclub/medias/docs/fiches/

 

Benoît AMADIEU, l'homme au parapluie!

Le 18 Mai 2011.
Voici le fruit de mes recherches sur Benoît AMADIEU surement le plus illustre et réputé fabricant de cabrettes. Je vais vous présenter ces différents éléments et surtout la façon dont je les ai trouvé. C'est un mélange d'enquête généalogique et d'enquêtes historique car Benoît Amadieu aura connu le consulat, le premier empire, la restauration, la monarchie de Juillet, la deuxième république, puis le second Empire, les événements de la commune puis enfin la 3eme République. Un plongeon dans l'histoire de France! Autant vous dire que cette enquête m'a passionné et me passionne encore, car il reste encore plein de choses à découvrir sur Benoît Amadieu.

Je savais qu'il s'appelait Benoît Amadieu, qu'il était mort peut-être à Paris en 1877 et qu'il était originaire du "Cézallier". C'est tout ce que j'avais.

J'ai décidé de me concentrer sur les actes d’État civils et j'ai donc cherché en premier son acte de décès sur les registres d'état civil de la ville de Paris.
Des Benoit AMADIEU morts en 1877 à paris, il ne devait pas y en avoir des centaines!!

Bingo! je l'ai trouvé du premier coup!



-"Du vingt six novembre mil huit cent soixante dix sept à trois heures  et demie du soir, acte de décès de Benoit Amadieu, fabricant de soufflets, décédé hier à onze heures du soir à son domicile à Paris, rue Saint Maur n° 64 (XI° mairie) âgé de soixante treize ans, né à Ségur (Cantal) veuf de Marguerite Hospital. Lé décès a été constaté par nous, Maire, Officier de l'Etat Civil et le présent acte dressé sur la déclaration de Digilbert Grandjean, (logetier) , âgé de cinquante cinq ans, demeurant dite rue n° 64, gendre du défunt et de Louis Benoit, menuisier, âgée de soixante cinq ans, demeurant même rue n° 64, qui ont signé avec nous après lecture"

Sur cet acte de décès nous pouvons voir:

-1 Qu'il est mort à l'âge de 73 ans, le 25 Novembre 1877.

-2 Qu'il est donc né en 1804

-3 Qu'il exerçait la profession de "fabricant de soufflet" Exclamation (c'est bien notre homme)

-4 qu'il était veuf de Marguerite HOSPITAL

-5 Qu'il habitait 64 Rue Saint Maur dans le XIeme arrondissement.

-6 Qu'il était originaire de Ségur dans le Cantal (c'est bien notre homme)

-7 Qu'il avait un gendre du nom de Sigisbert Grandjean

-8 Et donc qu'il avait une fille.

-9 Que ce gendre habitait la même rue au même numéro.

-10 Que un certain Louis BENOIT, lui aussi habitant le 64 et exerçant la profession de menuisier Exclamation (encore dans le bois) avait signé lui aussi l'acte de décès.





Je ne m'attendais pas à trouver autant de pistes d'un seul coup!

Sans attendre, je cherche Ségur dans le Cantal, et je trouve Ségur les villas.

Carte de Cassini du village de Ségur:


Après quelques recherches toujours dans les actes d'état civil, je trouve son acte de naissance.



Un petit zoom





-" Aujourd'hui vint six germinal an douze de la rép. à quatre heures du soir pardevant moi Bonnet maire de la commune de Ségur est comparu Jean Amadieu âgé de vingt six ans du lieu de La Gazelle sur cette commune assisté de Benoit Espinasse âgé de soixante onze ans du lieu de La Gazelle et de François Rouchy âgé de soixante cinq ans domicilié à Ségur a déclaré à moi Bonnet que Magdelaine Suchère (x) âgée de trente ans du lieu de La gazelle sur cette commune est accouchée aujourd'hui dans la maison d'un enfant mâle que le dit Jean Amadieu m'a présenté et auquel il a donné le prénom de Benoît. D'après cette déclaration que Benoit Espinasse et François Rouchy m'ont certifié conforme à la vérité et la représentation qui m'a été faite de l'enfant dénommé, j'ai rédigé le présent  acte que j'ai signé et les témoins ont déclaré ne savoir signer de ce requis les dits par moi et au ci-dessus  (x) épouse en légitime mariage de Jean Amadieu.
Bonnet Maire"


                
 
              
Là encore je découvre d'autres pistes:

-1 Il est né le 26 Germinal, an 12 du calendrier républicain. Ce qui correspond au 26 Avril 1804.

Benoît Amadieu est donc né un mois avant que Napoléon Bonaparte ne devienne Empereur des Français!

-2 Il est originaire du lieu dit La Gazelle sur la commune de Ségur les Villas.

-3 Que sa mère s'appelait Magdeleine SUCHERE et était âgé de 30 ans.

-4 Que son père s'appelait Jean AMADIEU et était âgé de 26 ans.






******************
       
 
              
Mis à Jour le 21 Mai 2011:Acte de naissance de Jean Amadieu (le père de Benoît) trouvé par Chavan.


  
 
              
Baptème de La Gazelle

L'an que dessus (1778) et le dix sept Janvier a été Baptisé Jean AMADIEU né le jour précédent fils légitime a Jean et Jeanne JULHAR icu du village de la Gazelle paroisse de Ségur, parrein Jean BONEFONT du village du Quaire paroisse de Chailade "Cheylade" la marreinne Margerrite AMADIEU tante de l'enfant du village de la Gazelle qui ont déclaré ne savoir signé de ce enquis le dit jour et an.


******************
  
 
              
Mis à jour le 20 Mai 2011:
Acte de Mariage des parents de Benoît Amadieu trouvé par Senthal .









-"Aujourd'hui le dix floréalle an neuf (30 Avril 1801) de la République Française et une indivisible
Acte de mariage
de jean Amadieu âgé de vingt trois ans né à La gazelle commune de Ségur département du Cantal, né le dix-sept janvier mil sept soixante dix huit  fils de défunt Jean et de Jeanne Juliar, cultivateur domicilié à Lagazelle commune de Ségur
et de  Madelaine  Suchaire âgée de vingt neuf ans, née au dit lieu de Lagazellle le dix sept avrille  mile sept cent soixante  onze fille légitime  de défunt Pierre et à défunte Marguerite Espinasse,  cultivateur domicilé à Lagazelle commune de Ségur.
Les actes préliminaires extrait des registre des actes de publication de mariage fait à Ségur par moi Pierre Bonet maire de la dite commune le premier floréalle an neuf et afiché le même jour à la prinsipalle porte de la maison commune de Ségur. Et les actes de naissance de Jean Amadieu et de Madelaine Souchaire le tout en forme de tout. Lesquelle acte eil .... doné lecture par moy oficier publique aux termes de la loi; La mère du future  présent a déclaré consentir au dit mariage
Les dit époux présent ont déclaré prendre en mariage l'un Jean Amadieu l'autre Madelaine Souchaire. E présence de François Crouzy amis du dit future domicilié à Lagazelle agé de quarante deux.  Et de Antoine Amadieu frère au dit future domicilé au dit lieu de Lagazelle agé de vingt six ans amis des partis. Et de Claude Delboi, agé de cinquante ans. Et de Jean Crouzy agé de vingt huit,  tout deux cultivateur au dit lieu de La Gazelle commune de Ségur, amis des partis.
Après quoi Pierre Bonet maire de la commune Ségur faisant la fonction d'oficier publique de l'état civil ay prononcé qu'au non de la loy les dits époux sont uny en mariage dont jeay rédigé le présent acte que jeay signé avec le dit François Crouzy et Jean Crouzy et le dit Claude Delboi et Antoine Amadieu et les époux ont déclaré ne savoir signé de ce requis  fait en la maison commune de Ségur le jour mois et ans qui et cy dessus."
recopié avec les fautes d'orthographe
****************
       
 
              
Puis je me suis concentré sur Ségur les Villas pour voir si ses parents avaient eu d'autres enfants. Je lui ai trouvé un frère et deux sœurs:
-Antoine AMADIEU son frère





-"L'an 1809 et le 9 avril à quatre heures du soir pardevant moi Bonet Maire faisant  les fonctions d'officier publique de l'état civil de la commune de Ségur, canton d'Alanche, arrondissement de Murat, département du Cantal, Jean Amadieu, cultivateur,domicilié à Lagazelle commune de Ségur, assisté de Antoine Amadieu, oncle paternel de l'anfant, âgé d'environ 34 ans et de Marguerite  Pelegris
cousin à l'anfant, agé d'environ 20 ans, tout deux cultivateurs domiciliés à Lagazellle  commune de Ségur lesquelle nous ont déclaré que Madeleine Souchère, épouse de Jean Amadieu de légitime mariage c'est accouchée le même jour ... à neuf heures du matin  dans sa maison située à Lagazelle commune de Ségur d'une enfant qui ma présenté auquelle on na donné le prénom  de Antoine. D'après cette déclaration que le dit Antoine Amadieu et Marguerite Pelegris ont certifier conforme a la vérité et à la représentation de l'anfant dénommé qui m'a été faites j'ai rédigé le présent acte que j'ai signé et le dit Jean Amadieu et les autres deux témoins ont déclaré ne savoir signé de ce requis, le dit jour et an qui est ci-dessus."





-Acte de naissance de Franseize AMADIEU sa soeur:




-"L'an mil huit cent quatorze et le 16 avril à deux heure du soir pardevant moi Bonnet maire de la commune de Ségur canton  d'Alanche département du Cantal est comparu Jean Amadieu propriétaire domicilié à Lagazelle commune de Ségur, assisté de Bernard (Pantai) agé de vingt cinq ans cultivateur domicilié au Montelle commune de Ségur et de Françoise Bonnefont agé de vingt trois ans domicilié à Lagazelle commune de Ségur. Lesquelle m'ont déclaré que Madeleine Souchère épouse de Jean Amadieu de légitime mariage s'est accouché le même jour sur les cinq heure du matin en sa maison situé à Lagazelle commune de Ségur d'un enfant femelle qui m'a présenté auquelle on lui a donné le prénom de Franseize d'après cette déclaration que le dit Jean Amadieu et Bernard (Pantai) et Françoise Bonnefont ont certifié conforme à la vérité et à la représentation ..... de l'enfant dénommé qui m'a été faite, j'ai rédigé le présent acte avec le dit Bernard (Pantai) et le dit Jean Amadieu et Françoise Bonnefont, ont déclaré ne savoir signé de ce requis le dit jour et an qui est ci-dessus. J'aprouve la rature qui est sur l'acte."

-Acte de naissance de Marie AMADIEU sa soeur:






-"Par devant moi Bonet, maire faisant les fonctions d'officier publique de l'état civil de la commune de Ségur, arrondissement de Murat, départ. du Cantal, est comparu Marguerite Regasse, femme sage, de Lagazelle, assistée de Etienne Pelegris, âgé de vint cinq ans, cultivateur, domicilié à Lagazelle commune de Ségur et de Marie Monteil, âgée de trente deux ans, tante par alliance, cultivatrice, domiciliée au Jolant commune de Ségur, lesquelle m'ont déclaré qu'en l'absence  de Jean Amadieu ... de ce pays pour affaire, que Madeleine Souchaire, épouse de Jean Amadieu de légitime mariage, c'est accouchée hier suite cinque heure du soir, dans la maison situé à Lagazlle commune de Ségur, d'une enfant femelle quelle ma présenté, au quel on na doné le prénom de Marie. D'après cette déclaration que le dit Etienne  Pelegris et Marie Monteil certifié conforme à la vérité et à la représentation  de l'enfant dénommé qui ma été faite j'ai rédigé le présent acte que j'ai signé et les dit témoin ont déclaré ne savoir signé de ce requis du dit jour et an qui lit ci-dessus."

Voilà, nous connaissons donc les dates de sa naissance et de sa mort.







Je décide de revenir sur son acte de décès afin de creuser les autres pistes. Tout d'abord sa femme, Marguerite Hospital.


A sa mort en 1877, Benoît Amadieu était veuf. J'ai donc commencé à rechercher dans les avis de décès, celui de Marguerite Hospital à Paris en remontant depuis cette date, arrondissements par arrondissements.

Après un long moment de recherche, je le trouve enfin.






-"Du 28 janvier  mille huit cent soixante trois à quatre heures du soir. Acte de décès de Marguerite Hospital, ouvrière en parapluie, âgée de soixante ans , née à Sauvagnat (Puy de Dome). Décédée aujourd'hui à dix heures du matin au domicile  conjugal rue (Chaudron) N° 3, quartier du Père Lachaise, épouse de Benoît Amadieu, tourneur, âgé de cinquante neuf ans, fille de père et mère décédés dont les noms n'ont pu être fournis. Sur la déclaration faite à nous officier de l'état civil du vingtième arrondissement de la ville de Paris, par l'époux de la défunte et par Claude (Momany) , logeur, âgé de soixante sept ans, demeurant même maison. Le décès légalement constaté. Les déclarants ont signé avec nous. Lecture faites"

Là encore de nouvelles pistes:

-1 Lors de son décès en 1863 à l'âge de  57 ans (et non pas 60 ans, voir l'acte de naissance ci-dessous: Elle est née en 1806) la famille Amadieu habitait au N°3 Rue Chaudron dans le quartier du père Lachaise.

-2 Elle exerçait la profession de fabricante de parapluies. Exclamation (Nous verrons que cette profession est très répandue dans la famille et l'entourage proche des Amadieu)

-3 Qu'elle est née à Sauvagnat dans le Puy de Dôme.

-4 Que Benoît Amadieu exerce la profession de "tourneur" Exclamation .(Il a 59 ans)

-5 Nous avons un document unique sur cet acte de décès, la signature manuscrite de Benoît Amadieu. C'est peut-être la seule chose écrite de la main de Benoît Amadieu que nous trouverons?


 


*****************



Mis à jour le 20 Mai 2011

Voici l'acte de naissance de Marguerite Hospital, trouvé par notre ami Chavan.




              
 
              
Marguerite HospitalN°4 Acte de naissance
Mairie de Sauvagnat
Arrondissement communal d'Issoire
Du vingt Janvier mille huit cent six
acte de naissance de Marguerite HOSPITAL née ce jourd'hui à une heure du matin fille à Guillaume et Jeanne PARROT cultivateurs habitant de la commune.
Le sex de l'enfant a été reconnu être féminin.
Témoin Antoine LAUBI maréchal ferrant agé de quarante huit ans et Antoine DURIE âgé de soixante ans cultivateur habitant l'un et l'autre de cette commune.
Sur la réquisition dudit HOSPITAL père de l'enfant je lui ai donné le prénom de Marguerite et ai sur signé le présent acte les autres parties ayant déclaré ne la savoir faire.
Contrôlé suivant la loi par moi Jacques "PASSION" de la commune de Sauvagnat faisant fonction d'officier de l'état civil soussigné.

Carte de Cassini du village de Sauvagnat:


Merci Chavan! Okay



******************
              
 
              

              
 
              
                             



                
 
              

La première chose que j'ai voulu faire est de chercher le 3 rue Chaudron dans le quartier du père Lachaise.

Malheureusement, je n'ai rien trouvé. Pas de rue Chaudron dans le quartier du père Lachaise... sur les plans actuels!!!
Mais en cherchant, je me suis rendu compte que le plan de Paris a bien changé depuis l'époque et que les frontières des arrondissements et le nom des rue en 1863 ne sont plus du tout les mêmes aujourd'hui.

Je me suis donc plongé dans les vieux plans de Paris.




Et en cherchant bien, je l'ai trouvé cette rue Chaudron!





Elle est devenue la Rue des Plâtrières en 1868, soit 5 ans après la mort de Marguerite.





Il y a maintenant un centre d'animation "les Amandiers"  flambant neuf à cet endroit.








Comme pour le 64 Rue Saint Maur (lieu de décès de benoît Amadieu), il faudrait essayer de trouver quand ce centre d'animation a été construit, (et donc quand l'ancien bâtiment a été détruit )et peut-être pourrons nous trouver des vieilles phots ou cartes postal de ces bâtiments?

A ce stade de mon enquête, je décide de creuser encore les pistes sur l'acte de décès de Benoît, et plus particulièrement celle du gendre Sigisbert Grandjean. (Joli prénom!)

Si Amadieu avait un gendre, c'est qu'il avait une fille!!

Je recherche donc dans les actes de mariages à Paris en remontant  depuis 1877 et je trouve rapidement cet acte come sa fille s'est mariée un an avant sa mort:




Bingo!!!! Il y a plein d'informations intéressantes sur cet acte. Plein de pistes!!

-"Du 24 avril 1876 à 11 heures et demi du matin
Acte de Mariage de Sigisbert Grandjean , emballeur, demaurant à Paris , rue Saint Maur, cité Bertrand ..., 11° arrondissement, né à Mehoncout (Meurthe) le 25 mars 1822, fils majeur de Sigibert Grandjean et de Thérése Jourdant, époux décédés, le père à Loromontry (Meurthe) la mère à Meomourt. L'acte de décès du père mentionnant le décès des aïeuls paternels.Il a été attesté avec serment par les contractants et par les 4 témoins qui ont affirmés les bien connaitre que les aïeuls et aëules du dit contractant sont décédès et qu'ils ignorent le lieu de leur décès et leur dernier domicile. Le contractant veuf de Joséphine Laurent décédée en cet arrondissement le 1° avril 1875.

et de Michelle AMADIEU, fabricante de parapluies, demeurant  à Paris, rue Oberkamph, 11° arrondissement, née à Paris  en huitième arrondissement, le 17 novembre 1828, fille majeure de Benoit Amadieu, sans profession, âgé de 74 ans, dans l'impossibilité de manifester sa volonté ainsi qu'il résulte d'un certificat dûment légalisé, et de Marguerite Hospital, sofn épouse, décédée à Paris 20° arrondissement. Il a été attesté sous serment  par la contractante et par les quatre témoins qui ont afirmé le bien connaitre que les aïeuls et aïeules de la dite contractante  sont décédés et qu'ils ignorent le lieu de leurs décès et leur dernier domicile.
Les pièces produites et annexées sont les actes de naissances des époux, décès des pères et mères et de la précédente épouse du contractant, de la mère de l'époux, certificat sus énoncé et celui des publications faites et affichées en cette mairie les dimanches 19 et 26 mars dernier, desquelles pièces il a été donné lecture ainsi que du chapitre , titre cinq, livre premier du Code Civil. Les parties interpellées ont dit qu'il n'est pas survenu d'opposition, avoir prononcé au nom de la loi que Sigisbert Grandjean et Michèle Amadieu sont unis par le mariage. Fait publiquement  .... de la mairie en présence Joseph  ( Franc),  fabricant de parapluie, âgé de 52 ans, rue des trois couronnes , 52, ami . Frédéric  (Echiffier) , emballeur, âgé de 49 ans, rue  (St Atgouts), 59, ami, Jean  ( F....), charbonnier, âgé de 48 ans, rue faubourg du Temple, (89), ami, Benoit Pichot, fabricant de soufflets, âgé de 46 ans, rue (chappel..)
Lecture faite du présent acte les paries et les témoins l'ont signé avec nous."


Plein de choses intéressantes sur cet acte de mariage (en général les actes de mariages contiennent beaucoup d'informations):

-1 Amadieu avait bien une fille qui s'appelait Michelle.

-2 Elle est née à Paris, le 17 Novembre 1828 dans le 8eme Arrondissement (Tiens une nouvelle adresse inconnue des Amadieu! On sait qu'ils étaient à Paris en 1828! Mais nous verrons cela un peu plus tard).

-3 Elle habitait en 1876 Rue Oberkamph dans le 11eme arrondissement le jour de son mariage

-4 Elle était fabricante de parapluies ! Exclamation (comme sa mère)

-5 Sigisbert son mari habitait déjà rue saint Maur (là où est mort Benoît Amadieu)

-6 Un an avant sa mort, benoît Amadieu était déjà handicapé et n'a pas pu assister au mariage de sa fille. (Ce qui rejoint le témoignage de Jean Bergheaud qui expliquait qu'il était très malade et alité à la fin de sa vie. Témoignage recueilli par Éric Montbel)

-7 Un ami s'appelant Joseph FRANC (tiens tiens!) habitant 52 Rue des 3 couronnes, étant âgé de 52 ans et exerçant la profession ... je vous le donne en mille ...de  fabricant de parapluies Exclamation est témoin du mariage.

-8 Un certain Benoît Pichot, fabricant de soufflet Exclamation âgé de 46 ans est aussi témoin du mariage.




                
 
              

La Rue Saint Maur en 1905 (presque 30 ans après la mort de Benoît Amadieu)                
 
              
Décidément ça fait beaucoup de fabricants de parapluies, de soufflets, de menuisiers autour des Amadieu!!

Mais j'y pense... les axes de parapluies n'étaient-ils pas tournés? Donc tous ces gens seraient dans le bois et sont équipés de tours! Voilà un indice intéressant et qui nous rapproche peut-être de la fabrication de cabrettes?

N'oublions pas ce Louis Benoît que nous vu sur l'acte de décès (un an après ce mariage) et qui habitait lui aussi au 64 Rue St Maur et qui était aussi menuisier.
Sur ce même acte de décès Sigisbert Grandjean habite maintenant 64 Rue Saint Maur. Lui et Michelle ont donc décidé d'emménager après leur mariage chez Benoît Amadieu, alors grabataire!

Sa fille Michelle (fabricante de parapluie) a t-elle reprit la suite de son père alors très malade? Ces menuisiers étaient-ils des employés des Amadieu?

**************
               
 
              
Mis à jour le 20 Mai 2011Notre amie Chantal (alias Senthal), membre de ce forum, a découvert lors de ses recherches une piste intéressante concernant Benoît Amadieu. Elle m'a communiqué qu'il existait sur google-book 2 références  en tapant "Amadieu Benoît" sur le moteur de recherche.
En regardant de plus prêt, il se trouve que ces 2 références sur 2 livres différents, traitent du même sujet et que un certain Benoît Amadieu qui exerce la profession de menuisier à Paris, a été arrêté  lors des journées insurrectionnelles de Juin 1848.
Mais pour bien comprendre la situation de l'époque et surtout comprendre les causes de ces événements, intéressons nous d'un peu plus prêt à l'histoire et cette période cruelle!
L'année 1848 fut une année très mouvementée avec de nombreux événements dramatiques que je n'aurai pas le temps de retracer ici. Je me concentrerai donc sur les faits intéressants qui ont un rapport avec Benoît Amadieu.


La révolution de 1848 porte Louis Blanc au gouvernement provisoire qui proclame, le 25 Février, le droit au travail.

Le ministre des Travaux publics Marie décide de créer "les Ateliers nationaux".  Ils ont été ouverts le 27 Février 1848.
Ces "Ateliers nationaux" sont destinés  à fournir du travail aux chômeurs parisiens après la révolution de Février 1848. L'État intervient directement en fournissant, en organisant et en payant le travail. Cette « expérience » sociale a duré à peine trois mois et ces ateliers seront fermés le 21 Juin 1848.
Les Ateliers nationaux prennent en charge divers chantiers. Le travail fourni n'est pas obligatoirement celui de la qualification de l'ouvrier chômeur, la plupart n'étant ni terrassiers ni ouvriers du bâtiment. Une enquête du 19 mai 1848, recense 216 professions différentes parmi eux, dont beaucoup d'artisans, la grande spécialité parisienne (bijoutiers, serruriers, ciseleurs sur bronze, ébénistes...).
On emploie ces ouvriers surtout dans les travaux publics. Le nivellement de la Place de l'Europe (près de la gare Saint-Lazare) est leur œuvre. Ils participent aux travaux des compagnies privées de chemin de fer : le prolongement de la ligne de Sceaux vers Orsay, le creusement de la tranchée de Clamart ; ils assurent des travaux sur la ligne de Paris à Versailles et préparent le terrassement de la future gare des chemins de fer de l'Ouest. Mais le travail manque pour occuper une main d'œuvre aussi abondante. Aussi voit-on les ouvriers dessoucher les arbres abattus pendant les évènements de février pour les remplacer par de nouveaux arbres provenant des pépinières nationales. Cependant beaucoup de chômeurs restent désœuvrés.
Mais les mairies sont débordées par l'afflux des chômeurs, dont le nombre passe de 6 000 le 15 mars, à 30 000 le 30 mars, puis à 64 000 le 16 avril pour culminer à 117 000 le 30 avril! Le travail susceptible de leur être fourni ne suit pas, et la colère chez les chômeurs éconduits commence à voir le jour .
Le 10 mai, le gouvernement provisoire, installé au moment de la révolution de février, cède le pouvoir à la Commission exécutive d'où Louis Blanc a été exclu.
Pour les nouveaux dirigeants de la France, cees Ateliers nationaux sont une horreur économique et sociale et un danger politique.
Dès le 16 mai, les listes d'inscription aux Ateliers nationaux sont closes.
Le 20 juin, l'Assemblée vote la fermeture des Ateliers et le 21 juin la Commission exécutive décide l'application du décret du 24 mai : les ouvriers âgés de 18 à 25 ans doivent s'enrôler dans l'armée, et les autres doivent se tenir prêts à partir en province (dans les faits, pour effectuer divers travaux de terrassements, notamment en Sologne ). Une délégation ouvrière est violemment éconduite par Marie membre de la Commission exécutive. Les premières barricades s'élèvent alors dans Paris : c'est le début de l'insurrection populaire des Journées de Juin.
Des centaines de barricades (1500, environ) s'étaient élevées dans les rues de Paris, suite à la suppression, par le nouveau pouvoir, des Ateliers nationaux.


Matinée du 26 juin 1848. Rarissime document photographique sur les journées révolutionnaires de Juin 1848.
Barricades de la rue Saint-Maur-Popincourt (encore la rue St Maur??) avant l'attaque des troupes gouvernementales du général Lamoricière.
Daguerreotype de Thibaut.
(Source : Histoire par l'images - Musée d'Orsay -APRMN).
Photo RMN - Hervé Lewandowski.
               
 
              


Journée du 26 juin 1848. Les troupes du général Lamoricière sont intervenues sur les barricades de la rue Saint-Maur- Popincourt. .
Daguerréotype de Thibault.
(Source : Musée d'Orsay -APRMN).
Photo RMN- Hervé Lewandowski.
               
 
              


               
 
              
23 juin 1848. Prise de la barricade de la rue Fontaine au Roi et du Faubourg-du-Temple.
Par François-Ignace Bonhommé.
(Source : Histoire par l'image — Musée d'art et d'histoire, Saint-Denis (93).
Cliché I. Andréani La révolution de 1848 porte Louis Blanc au gouvernement provisoire qui proclame, le 25 février, le droit du travail.
               
 
              
Les combats de ces journées révolutionnaires de juin 1848 firent de nombreuses victimes et il y eu de nombreuse arrestations.  
Et c'est là que nous avons retrouvé la piste de notre ami benoît. Senthal m'a fait parvenir 2 liens provenant de google-book où l'on parle de benoît Amadieu.

Le premier livre:
-"Histoire de la révolution de 1848, par daniel Stern et par Par Marie Catherine Sophie Agoult"
 Où sont consignées les arrestations entre le 15 et le 22 Juin 1848.

et le deuxième ouvrage appelé:
-"L'histoire du nouveau César: Louis-Napoléon Bonaparte, représentant et président", par Pierre Vésinier
Où, là aussi nous retrouvons les même informations qui sont:

-La publication d'un extrait officiel des arrestations qui eurent lieu, du 15 mai au 22 Juin 1848"

Je site:

-"Les preuves de la participation des Bonapartistes à l'insurrection de juin 1848 abondent; nous avons vu précédemment que, dès le 12 juin, lors de la discussion relative à la loi de proscription qui frappait la famille Bonaparte. des cris nombreux de Vive Napoléon! vive l'Empereur! avaient retenti dans les rassemblements qui entouraient l'Assemblée, que des désordres graves avaient eu lieu à la même époque, et que les mêmes cris les avaient accompagnés.
Ces symptômes alarmants non équivoques avaient toujours persisté depuis; les meneurs bonapartistes s'étaient glissés partout, et exploitaient habilement la misère et le mécontentement des masses; un grand nombre des brigadiers des Ateliers nationaux étaient d'anciens soldats, dont une partie professait un culte d'admiration et de dévouement pour le nom de Napoléon; M. Emile Thomas, directeur des Ateliers nationaux jusqu'au 26 mai, était lui-même un Bonapartiste; il est passé depuis au service de Louis Bonaparte (1), comme on devait s'y attendre; et M. Lalanne, lui-même, qui lui succéda. quoique paraissant alors tout dévoué à la Commission exécutive, a depuis accepté une mission du gouvernement impérial, en Crimée, et la croix de la Légion d'honneur.
S'il est de nos lecteurs qui doutent de la participation des Bonapartistes aux troubles politiques qui précédèrent et préparèrent les journées de juin 1848, nous allons publier un extrait officiet des arrestations qui eurent lieu, du la mai au 22 juin, et qui prouvera d'une manière irréfutable quelle part active le parti napoléonien a prise aux agitations populaires de cette époque.
Parmi les nombreuses arrestations consignées"

Et là, premier de la liste:

-" Nom:AMADIEU
    Prénom: Benoît
    Profession: Menuisier
    Parti présumé: Barbès ou autres.
 
Arrêté le 19, distribuant dans un groupe de l'hôtel de ville des chansons en faveur de Louis Napoléon. "

Lien: 
http://books.google.com/books?id=VKI9AAAAYAAJ&pg=PA119&dq=Amadieu B…   (page 119)

et

http://books.google.com/books?id=xcDnkWX0yCQC&pg=PA360&dq=Amadieu B…
(Page 360 et 361)

Il y a de tout évidence, de grandes chances qu'il s'agisse de notre homme. Il est quand même peu probable qu'il y ai un 2eme Benoît Amadieu à Paris en 1848 (il avait 44 ans) qui exerce aussi le métier de menuisier.
Il a été arrêté parce qu'il "distribuait des chansons en faveur de Louis Napoléon".
Notre ami avait donc la fibre artistique? J'aurai bien voulu savoir si il s'accompagnait à la cabrette lorsqu'il chantait ces chansons pendant ces évenements?
Amadieu a t-il travaillé aux ateliers nationaux? c'est probable.


Un grand merci à Senthal qui nous a permis de découvrir cette information. Okay



 ************
               
 
              
SUITE....



Connaissant la date de naissance de Michelle, le 17 Novembre 1828 dans le 8eme arrondissement, (Tiens une 3eme adresse des Amadieu, peut-être la première à Paris ? )je recherche son acte de naissance. Et là premier problème: Toutes les archives de l’État Civil Parisien ont été brûlés lors des événements de la commune en 1871.

Petit rappel de ces événements:



L'histoire de la Commune

Depuis la déclaration de guerre à la Prusse (juillet 1870) jusqu’à la répression de la Commune (juin 1871), ces 12 mois que Victor Hugo appelle "L’Année terrible" sont parmi les plus tragiques de l’histoire de la France au XIXe siècle.
Le 1er mars 1871, Paris est occupée par l’armée allemande. Le 18 mars la ville se soulève contre le gouvernement dirigé par Adolphe Thiers qui décide de quitter la capitale pour s’établir à Versailles. Le Comité central de la garde nationale parisienne organise alors des élections pour la formation d’une Commune qui s’installe le 28 mars dans l’Hôtel de Ville pavoisé de drapeaux rouges.

L’assemblée parisienne, offre un profil exceptionnellement populaire et jeune. Parmi les élus se trouvent des figures illustres tels l’écrivain Jules Vallès ou le peintre Gustave Courbet . De nombreuses femmes, comme l’emblématique Louise Michel , s’engagent dans la lutte et de nombreux réfugiés étrangers combattent pour le mouvement communaliste. Mais l’inorganisation militaire et les dissensions qui éclatent parmi les dirigeants vont rapidement mettre fin à la généreuse utopie des premiers jours.

La « Commune », période insurrectionnelle de deux mois, du 18 mars au 28 mai 1871 s'est achevée par une lourde répression nommée la "semaine sanglante" du 21 au 28 mai.                
 
              


                
 
              


                
 
              


Mais revenons à nos fiches d'Etat Civil... pour faire simple, ils ont tout brûlé!
Il ne reste que des fiches d'état civil simplifiées qui ont été reconstitués après ces événements et seul quelques très rares fiches d'origine ont pu être sauvées. Nous n'aurons donc pas la première adresse des Amadieu. Peut-être plus tard???

Cela est embêtant car nous ne trouverons pas les actes de naissance de Michelle, ni l'acte de mariage de Benoît et Marguerite. (qui aurait pu nous en dire beaucoup).

Mais j'ai d'autres pistes.

Voici l'acte de naissance (version simplifiée) de Michelle Amadieu, la fille de Benoît Amadieu:


                
 
              

Puis j'ai cherché l'acte de mariage de Benoît et Marguerite. Leur fille étant née en 1828, j'ai commencé mes recherches cette même année et effectivement ils se sont mariés cette même année, le 24 Mai 1828


                
 
              
Ils ses sont mariés 6 mois avant la naissance de Michelle, à cette époque il fallait officialiser les choses avant la naissance!





J'ai continué mes recherches dans ce 8eme arrondissement au cas où je trouverai quelque chose d'autre, sans trop y croire et là...



                
 
              


Marie Amadieu née en 1835. Mais est-elle bien la fille de Benoît et Marguerite??? Je n'en étais pas sur.

Je pars donc à la recherche de son acte de mariage. Je ne sais même pas si cette Marie Amadieu est restée à Paris!!
J'ai mis beaucoup de temps à trouver, mais je voulais être sur que cette Marie était ou pas, la 2eme fille de Benoît Amadieu.

J'ai donc commencé à chercher 20 ans plus tard, les mariages d'Amadieu à Paris arrondissement par arrondissement, année par année.

Cela m'a prit énormément de temps et je peux vous dire qu'il y en a des Amadieu à Paris!!! Mais... je l'ai retrouvé!!!! Cette Marie Amadieu est bien la 2eme fille de Benoît et Marguerite!!

La bonne surprise c'est que l'acte de mariage n'a pas été brûlé en 1871.Seuls très peux de documents n'ont pas brûlés. Nous avons donc là un document rare!!                
 
              

                
 
              










Acte de Mariage
Du jour du cinq janvier mil huit cent soixante un , à
.....................................
Dans la mairie du vingtième arrondissement de la ville de Paris ont comparu et nous ont requis de procèder à la célébration de leur mariage

Mr Jean Baptiste Ernest Raoul Vavasseur âgé de trente huit ans, artiste dramatique, demeurant à Paris rue fontaine...........onzième arrondissement ; né à Rouen (Seine inférieure) le vint six octobre mil huit cent vingt deux ; veuf de Marie Salomée Alphonsine Faise, décédée à Paris, sur le onzième arrondissement, le sept février mil huit cent soixante, fils majeur de Nicolas Victor Vavasseur décédé à Paris, ancien sixième arrondissement, le vingt sept juillet mil huit cent quarante trois, et de Marie Thérèse Delestre, ........, âgée de soixante deux ans, sans profession, demeurant avec son fils, ce jour ici présente et consentante.

Et Delle Marie Amadieu, agée de vingt cinq ans, ouvrière en parapluie, demeurrant à Paris rueChaudron de cet arrondissement chez son père et mère ; née à Paris, ancien huitième arrondissement, le seize octobre mil huit cent trente cinq ; fille majeure de Benoit Amadieu, âgé de cinquante cinq ans, tourneur et de Marguerite Hospital son épouse, âgée de cinquante sept ans, sans profession, ce jour ici présents et consentants.

Les actes préliminaires produit paraphés par les futurs époux......ensuite annexés sous l'extrait des actes de publication faites en cette manière, les dimanches deux et sept décembre dernier et affichés, aux titres de la loi, sans opposition ; le certificat de non opposition délivré à la mairie du onzième arrondissement de cette ville constatant quelles ont été faites et affichées les mêmes jours donc actes..... des futurs, l'acte de décès du père du futur et celui de sa première épouse desquelles pièces et du chapitre six du livre premier du code Napoléon concernant les droits et les devoirs respectifs des époux , il a été présentement fait lecture aux parties et témoins par nous Officier de l'état civil.
En vertu de l'avis du Conseil d'Etat du trente mars mil huit cent huit, les comparants et leurs quatre témoins du mariage ont certifié l'identité des personnes dessus nommées et défunts dans les pièces à nous remises et nous ont déclaré, à serment que c'est par erreur si dans le certificat de non opposition survisé, le second prénom de la première épouse du futur est écrit Salomée au lieu de Salomé.
Les futurs époux ainsi que les personnes ici présentes pour autoriser le mariage, interpellés par nous en exécution de la loi du six juillet mil huit cent cinquante, nous ont déclarée qu'il n' a pas été fait de contrat de mariage.
Interpellé de nouveau et séparément par nous, le Mr jean Baptiste Ernest Raoul Vavasseur et la Delle Marie Amadieu ont déclaré à haute et intelligible voix se prendre pour mari et femme. Après quoi, nous Antoine Jean Perer, adjoint au Maire du dit vingtième arrondissement, Officier de l’État Civil, nous avons publiquement prononcé qu' aun nom de la Loi Jean Baptiste Ernest Raoul Vavasseur et Marie Amadieu sont unis en mariage. Le tout fait en présence de M et M
1°Du côté de l'époux Charles Philippe Auguste Carey, âgé de trente six ans, artiste dessinateur et graveur, rue de Bagneux, 13 à Paris, = François Antoine Boyer, âgé de trente six ans, employé rue de Crussol, 26 à Paris. 2° côté de l'épouse Antoine Pichot, agé de soixante deux ans, fabricant de soufflets rue Louis Philippe à Paris, oncle de l'épouse ; Claude Romany, âgé de soixante cinq ans tailleur d'habits rue Chaudron, 3 à Paris, de cet arrondissement.
Le présent acte a été lu aux parties et témoins qui l'ont signé avec Nous, excepté la mère de l'épouse et le témoin Pichot qui ont déclaré ne savoir signer                
 
              

(il y a une autre signature d'Amadieu. Oui je me suis trompé un peu plus haut, il y en a 2 en fait! Confused )



                
 
              


                
 
              



Marie Amadieu, la deuxième fille de Benoît Amadieu et de Marguerite Hospital, s'est mariée le 5 Janvier 1861, 2 ans avant la mort de sa mère.

Sur cette acte de mariage on retrouve:

-1 que Benoît Amadieu apparaît comme "Tourneur". Pour l'instant, c'est la preuve la plus ancienne que nous ayons sur son activité de tourneur. (Il apparait un peu plus haut comme menuisier lors de son arrestation en 1848) Il aurait été intéressant de voir son acte de mariage en 1828 pour voir quelle profession il exerçait.

-2 que Marie exerce la profession de, ... je vous le donne Émile ..., ouvrière en parapluie

-3 que Marie habite chez ses parents Rue Chaudron

-4 Il y a un témoin intéressant: "Antoine Pichot, agé de soixante deux ans, fabricant de soufflets rue Louis Philippe à Paris, oncle de l'épouse" (15 ans plus tard au mariage de sa sœur, il y aura un Benoît Pichot âgé de 46 ans témoin de ce mariage. Benoît Pichot est peut-être le fils de Antoine Pichot!)
Il est dit aussi que cet Antoine Pichot est l'oncle de Marie. Puisqu'il s'appelle Pichot, c'est donc forcément le mari d'une sœur de Benoît Amadieu ou le mari d'une sœur de Marguerite Hospital.

Oui je sais c'est un peu compliqué.
                
 
              

                
 
****************************

Mis à jour le 27 Mai 2011:

Acte de décès de Michelle Amadieu trouvé par Chavan:



"L'An mil huit cent quatre vingt le vingt septembre à une heure du soir: acte de décès constaté de : Michelle AMADIEU, décédée hier soir à deux heures, rue Bichat 4ème, agée de cinquante et un ans, née à Paris, journalière, impasse Saint Sébastien 24, domicile conjugale, épouse de Sigisbert GRANDJEAN, agé de coinquante huit ans, journalier, fille de Benoit AMADIEU et de Marguerite HOSPITAL, époux décédés. Sur la déclaration faite à nous Maire officier de l'état civil par Eugène GAY agé de cinquante huit ans et de Léon LESUEUR, agé de trente neuf ans, employés, rue Bichat 4ème qui ont signé avec nous après lecture."

-1- Michelle Amadieu est morte à 51 ans, seulement 3 ans après son père.
-2- Après son mariage, elle avait emménagé  24 Impasse Saint Sébastien
-3- Elle exerçait la profession de journalière comme son mari (elle n'était plus fabricante de parapluies)

****************
         
    
         
         

J'ai trouvé l'acte de décès de Marie. Elle est morte en 1889 à l'âge de 54 ans.


                
 
              
                 
              
-"L'an mil huit cent quatre vingt neuf le vingt cinq juin à midi.
Acte de décès de Marie Amadieu, âgée de cinquante quatre ans, fabricant de parapluies, née à Paris, décédée en son domicile rue Saint Maurs N° 142 hier à onze heures du soir. Fille de feus (prénom inconnu) Amadieu et Marie Hospital, son épouse, veuve de Jean Baptiste Ernest Raoul Vavasseur. Dressé par nous Paul ......, adjoint au maire Officier de l'Etat Civil du onzième arrondissement de Paris sur la déclaration de Charles Paul Vavasseur, âgé de trente ans, artiste dramatique demeurant à Paris rue de Belleville N° 55 et de Victor (Amédé? Je ne pense pas que le nom de ce témoin soit Amadieu) âgé de cinquante neuf ans, propriétaire demeurant à Paris rue (Morand) N° 16, voisin du défunt qui ont signé avec nous après lecture."

On peut voir que:

-1 elle habitait elle aussi Rue Saint Maur

-2 Qu'elle était toujours fabricante de parapluie! (Est-ce que Marie Amadieu a repris la suite de son père? Probablement vu tous les indices que nous avons plus haut)


****************** 
              
 
              
 
              
 
              
Voici un extrait du témoignage de Jean Bergheaud enregistré en 1976 par Eric Montbel. Il tenait ces informations de son professeur Antoine Bouscatel. Vous pouvez retrouver l'intégralité de cette interview ici: http://cabretteforum.xooit.fr/t910-Jean-BERGHEAUD.htm 
              
 
              
 
              
 
              
 
              
 
              
Ce document nous confirme que Benoît Amadieu était bien alité à la fin de sa vie, comme il est écrit dans l'acte de mariage de Michelle, sa fille, en 1876, un an avant sa mort. 
              
 *************************
             
              
 Mis à jour le 24 Mai 2011
 
Arbre généalogique de Benoît Amadieu réalisé par Chavan:


             

       

***************************
             

             
Voilà tout ce que j'ai sur Benoît Amadieu pour l'instant. 
              
Je rajouterai d'autres éléments un peu plus tard.
Pour récapituler:

                                Benoît   AMADIEU
     
       
Mythique  fabricant  de cabrettes  de  la  première génération . Sa production est très recherchée.  Antoine Bouscatel disait  qu'il était un fabricant hors pair.

                                      +++++++++++++++++

Né le 26 germinal an XII (26 avril 1804) :
  à La gazelle commune se Ségur (Cantal)
           fils de Jean
           et de Magdeleine Suchère
           Benoît avait un frère : Antoine et deux soeurs : Françoise et Marie.

24 mai 1828, il a 24 ans:
  à Paris 8° : Mariage de Benoît Amadieu et de Marguerite Hospital.
            Ils ont eu au moins deux fille :

17 novembre 1828, il a 24 ans :
à Paris 8° : Naissance de Michèle Amadieu

16 octobre 1835, il a 31 ans :
à Paris 8° : Naissance de Marie Amadieu

19 juin 1848, il a 44 ans :
  à Paris :  Benoît Amadieu est arrêté lors des journées insurrectionnelles, pour avoir    distribué  dans un groupe, des chansons en faveur de Louis Napoléon.
Profession : menuisier

5 janvier 1861, il a 57 ans :
à Paris 20° : Mariage de Marie Amadieu, fille de Benoît, et de Jean Baptiste Vavasseur.
Marie demeurait chez ses parents : 3 rue Chaudron à Paris 20°. Elle était ouvrière en parapluies. Benoît son père est cité dans cet acte comme profession : tourneur; Egalement dans cet acte un témoin s’appelle Joseph Franc et est fabricant de parapluies.

28 janvier 1863, il a 59 ans :
à Paris 20° : Décès de Marguerite Hospital, femme de Benoît et demeurant 3 rue Chaudron . paris 20°, ouvrière en parapluies. Benoît est cité dans cet acte : profession : tourneur.
En  1868 la rue Chaudron a changé de nom et s’appelle actuellement rue de Platrières.

24 avril 1876, il a 72 ans :
à Paris 11° : Mariage de Michèle Amadieu et de Sigilbert Grandjean. Michèle exerce le profession de fabricante de parapluie et demeure : rue Oberkamph Paris 11°. Benoît Amadieu est cité dans cet acte : sans profession et dans l’impossibilité de manifester sa volonté...

25 novembre 1877, il a 73 ans : à Paris 11° : Décès de Benoît Amadieu à son domicile : 64 rue Saint Maur à Paris 11°. Profession : fabricant de soufflet.

Jean Bergheaud disait qu’à la fin de sa vie  Benoît Amadieu était alité, souffrant d’une éventration.



Merci Mr Amadieu, merci pour tous ces beaux parapluies!!!







Il nous reste encore plein de choses, j'en suis sûr à découvrir sur la vie de benoît Amadieu. Les archives de l'Etat Civil ne sont pas la seule source d'informations. Il y a aussi les archives paroissiales, les archives des Actes Notariés et les actes de sépultures, que je n'ai pas encore eu le temps de consulter. Notre ami Michel, qui est sur Paris, s'est proposé de m'aider en allant chercher les informations importantes qu'il nous manque. A savoir les recherches sur les registres paroissiaux, qui eux n'ont pas brûlé, des baptêmes de Michelle et Marie et surtout le mariage de Benoît et Marguerite en 1828 qui, je l'espère nous en apprendra quelque chose sur l'activité de benoît à cette époque.
Merci Michel! (Segonzat pour ceux qui ne le saurait pas encore!!! Mr. Green )

Les autres pistes à creuser:

-Chercher les vieux parapluies signés Amadieu ou Franc! Mr. Green ou même les soufflets pour allumer le feux!
-Les frères et sœurs de benoît Amadieu (Je n'ai pas creusé leur vie et je n'ai cherché que leurs actes de naissance)
-Les parents de benoît Amadieu ( je n'ai pas trop creusé cette piste, qui va nous amener avant la révolution)
-Sa femme Marguerite Hospital (je n'ai pas l'acte de naissance)  (trouvé par Chavan) Okay
-L'acte de décès de Michelle. (Les archives s’arrêtent à 1900, après elles ne sont pas consultables)
-Essayer de trouver des vieilles photos ou carte postales du 3 Rue Chaudron (ou 3 rue des plâtrières avant la destruction du bâtiment) ou du 64 Rue Saint Maur.
-Trouver une trace dans un journal de l'époque annonçant par exemple un bal avec Amdieu ou autre (j'en ai feuilleté des dizaines et je n'ai rien vu)

Je mettrai à jour cette fiche régulièrement dés que j'aurai de nouvelles pistes. Je vais rajouter maintenant des choses non-vérifiables, des collectages oraux, des "on-dit" et des suppositions afin de compléter cette petite enquête.

Merci!! Laughing

A SUIVRE .... Laughing

_________________
POUR NOUS CONTACTER: forumcabrette@orange.fr


Dernière édition par Jean SIANE le Jeu 22 Déc 2011 - 11:10; édité 52 fois
Revenir en haut
            AIM Skype   

Briçou la tsabro
Modérateurs
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 1 254
Localisation: Puy de Dôme
Sexe: Masculin

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 09:58    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

Travail admirable, très rigoureux et magnifiquement présenté mon cher Jean Siane !

Bravo, bravo !

Et palpitant en plus ! On attend la suite avec impatience !
_________________
Cabrette d'Auvergne,
j'entends ta voix qui résonne sur les puys...
Revenir en haut
              

Jean SIANE
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2008
Messages: 2 799
Localisation: Pas bien loin
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Taureau (20avr-20mai)

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 10:09    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

Merci mon cher Briçou,
Mais ce n'est qu'un début. Il me reste encore beaucoup de choses à mettre.
Et puis j'espère que cette fiche va s'étoffer au fur et à mesure avec d'autres informations.
Pour l'instant, je ne mets que des choses avérées exactes et vérifiables. Je n'ai pas encore parlé des témoignages oraux, des "on dit" et des suppositions.
Ces actes d’état civil servirons de "squelette" à cette fiche.
Je mettrai un récapitulatif avec toutes les dates à la fin du message pour que ce soit plus clair.
Laughing
_________________
POUR NOUS CONTACTER: forumcabrette@orange.fr
Revenir en haut
            AIM Skype   

revilo
Accro à la cabrette
Accro à la cabrette

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 177
Localisation: Limousin

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 11:20    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

Comment passer du plus faux (n'est-ce-pas!) au plus juste, le monde de la cabrette n'est décidément pas un long fleuve tranquille, ces jours-ci...On préfére cette version et bravo au chercheur...Enfin du neuf, je veux dire du nouveau, du vrai quoi, un imaginaire en marche à nouveau depuis La Gazelle de Ségur, beau port de mer s'il en est ...On attends la suite avec impatience
_________________
Olivier Durif
Revenir en haut
              

raph
Accro à la cabrette
Accro à la cabrette

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2008
Messages: 401
Localisation: Beaujolais
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Sagittaire (22nov-21déc)

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 11:36    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

Bravo pour tes recherches passionnantes!
Nous sommes tous très intéressés par ces "découvertes", continue!
_________________
tantôt elle est en bas
tantôt elle est en l'air,
la cabrette de mon père...
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Roux
Accro à la cabrette
Accro à la cabrette

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2008
Messages: 227
Localisation: Charente
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Verseau (20jan-19fev)

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 14:12    Sujet du message : Amadieu Répondre en citant

 
     Vives félicitations à Jean Siane/Holmes!!!

Il est toujours bon de créer le mythe en partant de la réalité.
Ton travail  de recherche est très étayé et passionnant: j'ai envie de la suite...

Bien amicalement à toi, Jean, et merci.
José Roux/Watson
_________________
José Roux
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Chavan
Maître cabrettaïre
Maître cabrettaïre

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2009
Messages: 820
Localisation: LEMPDES
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Poissons (20fev-20mar)

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 14:20    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

Bravo Jean tu es un très bon généalogiste.
Voilà moi aussi ce que j'aime lire.
Merci !

Chavan le Hibou

_________________
Chavan le Hibou


Respecter son maître, c'est se respecter soit même
Revenir en haut
              

Lauseta
Modérateurs
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2009
Messages: 2 363
Localisation: A l'est

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 15:16    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

Très très bonne enquête, Jean Siane,
C'est décidément génial tout ce qu'on peut trouver à partir des archives !!! (surtout celles mises en ligne)
L'Etat civil et cie c'est un peu comme une partition de musique, faut savoir l'interpréter et lire entre les lignes !...


  BRAVO !!!!
Revenir en haut
              

Segonzat
Modérateurs
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2009
Messages: 1 277
Localisation: Paris
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Lion (24juil-23aoû)

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 15:23    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

Tout à fait d'accord!
Il est épatant ce garçon.
Je suis prêt à donner un coup de main pour la suite...Le problème c'est le temps!
Encore bravo
@+


PS. J'avais lu dans un bouquin que la fabriction des soufflets était une spécialité des gens d'Anzat Le Luguet dans le Cézallier.
_________________
Tornarem coma fasiam!
Revenir en haut
              

Lauseta
Modérateurs
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2009
Messages: 2 363
Localisation: A l'est

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 17:15    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

Petite précision sur le prénom du gendre d'Amadieu que tu trouves fort joli :
C'est un prénom familier en Lorraine, puisque St Sigisbert est le patron de la ville de Nancy...
Son gendre était originaire de Lorraine ainsi que ses parents, comme tu l'as peut-être déjà constaté sur l'acte.
"Meurthe" c'est en fait la Meurthe et Moselle actuelle.
Mehoncourt est situé au sud-est de Nancy, à peu près à 40 km de Mirecourt...Je n'ai pas réussi à retrouver Loromontry, par contre, mais le moteur de recherche renvoie sur Loromontzey, qui est un village pas très éloigné du premier cité...C'est probable qu'il s'agisse de celui-là.

Joli coin en tout cas. J'irai peut-être y faire un "pèlerinage" un de ces jours !....
Revenir en haut
              

Jean SIANE
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2008
Messages: 2 799
Localisation: Pas bien loin
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Taureau (20avr-20mai)

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 18:34    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

Merci Agnès!! Wink
_________________
POUR NOUS CONTACTER: forumcabrette@orange.fr
Revenir en haut
            AIM Skype   

Lauseta
Modérateurs
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2009
Messages: 2 363
Localisation: A l'est

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 19:24    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

En fait, toi qui peux sans doute zoomer sur l'acte, je me demande si tu n'aurais pas mal lu les lettres "z et e"  à la fin du nom du village (au lieu de "r" comme tu dis) ?
Ou alors c'est l'employé de la mairie qui s'est trompé  - ça arrivait souvent comme tu dois savoir, aussi par rapport au nom des personnes, d'où les évolutions de l'orthographe des noms de famille...ou les problèmes en découlant pour des recherches généalogiques !
Revenir en haut
              

Jean SIANE
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2008
Messages: 2 799
Localisation: Pas bien loin
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Taureau (20avr-20mai)

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 19:32    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

Quel village? Ségur?
_________________
POUR NOUS CONTACTER: forumcabrette@orange.fr
Revenir en haut
            AIM Skype   

Tiennet
Accro à la cabrette
Accro à la cabrette

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2008
Messages: 337
Localisation: Paris
Sexe: Masculin

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 19:40    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

Alors là, chapeau !!! 
Passionnant cette enquête !
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Chiminoi
Accro à la cabrette
Accro à la cabrette

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2009
Messages: 279
Localisation: Paris
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Capricorne (22déc-19jan)

Message Posté le : Mar 17 Mai 2011 - 20:24    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU Répondre en citant

Encore,  encore, encore !!!!

Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 23:19    Sujet du message : -FICHE: Benoît AMADIEU

Revenir en haut
              

   CABRETTE CLUB Index du Forum .::. Fiches sur les anciens cabrettaïres ou fabricants
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 4
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.