CABRETTE CLUB
Le forum de la Cabrette.
 
 FAQAide   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Appels
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   CABRETTE CLUB Index du Forum  .::. APPRENDRE  .::. Débutants
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Briçou la tsabro
Modérateurs
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 1 254
Localisation: Puy de Dôme
Sexe: Masculin

Message Posté le : Mer 9 Sep 2009 - 10:10    Sujet du message : Appels Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Nico a écrit:
Merci 2ni, pour ces recherches.
Cela met en relief  un autre aspect : le côté "rituel" où tout le monde est impliqué, musiciens comme danseurs.
La fin d'un morceau l'est de même. Par exemple, celui qui m'a toujours frappé, c'est Bouscatel : super intro, super interprétation du morceau dans tous les sens et une fin qui tourne au jus de boudin  par une pirouette de quatre ou cinq notes pourries (que j'adore). Comme si cela signifait "Cette fois-ci je vous l'ai joué comme ça, la prochaine fois ce sera autrement !" Grande classe, non ! Et quelle maîtrise ... Qu'en pensez-vous ?


Salut Nico

Les fins en jus de boudin, c'est lié aux conditions d'enregistrement. Ils essayaient de faire une prise la plus longue possible compte tenu du support. Quand le technicien voyait que le disque arrivait à sa fin, il faisait un signe au musicien qui devait s'arrêter très vite pour n'être pas coupé. Quand ça tombait au milieu du morceau, il fallait faire une "pirouette" comme tu dis, avec une fin laconique.

Je pense que si on avait pu l'entendre en vrai (quel rêve !) on aurait eu des fins bien soignées, en tout cas moins précipitées.
_________________
Cabrette d'Auvergne,
j'entends ta voix qui résonne sur les puys...
Revenir en haut
              

Nico
Accro à la cabrette
Accro à la cabrette

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2009
Messages: 426
Localisation: Limoges
Sexe: Masculin

Message Posté le : Mer 9 Sep 2009 - 20:26    Sujet du message : Appels Répondre en citant

Cette histoire de durée d'enregistrement m'étonne car je n'arrive pas à comprendre comment ils ne pouvaient pas savoir que tel type de cylindre face tant de minutes et s'adapter en fonction de cela. Les disques de cire que j'ai à la maison sont tous calibrés pareil ! Quelque chose m'échappe... Shocked Expliquez-moi, je veux comprendre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Car sinon, adieu mes fins en pirouette Crying or Very sad
_________________
Cosin Janton
coma te fai ta femna,
ieu te dirai coma la mia me fai
Revenir en haut
              

PROVISTE Alain
Accro à la cabrette
Accro à la cabrette

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2009
Messages: 377
Localisation: Pays-Bas
Signe du Zodiaque: Sagittaire (22nov-21déc)

Message Posté le : Ven 11 Sep 2009 - 01:02    Sujet du message : Enregistrements Répondre en citant

Moi, j'ai entendu un enregistrement ancien d'un chanteur de charme au landais qui, vers la fin du disque, quand il a fini sa chanson et il restait encore un bout de temps, s'eclattait a dire: "MERDE, encore dix secondes!!! Quelle merde vraiment" Alors, cette notion de temps disponiblese contrarie parfois ah la realiteeeeeee
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Nico
Accro à la cabrette
Accro à la cabrette

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2009
Messages: 426
Localisation: Limoges
Sexe: Masculin

Message Posté le : Sam 12 Sep 2009 - 19:52    Sujet du message : phonographe Répondre en citant

J'ai cherché  un peu sur cette histoire du cylindre. Je ne mettrai que l'essentiel :

- 1877 : création du phonographe par un inventeur américain, Thomas Edison.
Au départ, le cylindre était recouvert d'une feuille d'étain.
- 1888 : les cylindres de cire se standardisent à un diamètre de 2 po (pouces)X4 po soit 5.5cm X 10.5 cm.
La vitesse d'enregistrement est variable à savoir 90 rpm (rotations par minute) pour la voix d'une durée de 4 minutes, 120-160 rpm pour la musique (ou autre) d'une durée de 2.5 et 2 minutes.
- D'après Edison, les cylindres peuvent être ré-enregistrables 50 à 75 fois avant de devoir les jeter.
1908 : innovation avec "l'Edison Amberol Cylinder". Ce cylindre de dimension standard doublait la capacité d'enregistrement avec ses 200 sillons par pouces aussi bien pour les voix que pour le reste. Ce qui à 160 rpm, permettait d'enregistrer 4 minutes au lieu de deux !
- etc


Par conséquent, en quatre minutes, on a largement le temps de jouer, de faire des fins pourries et de dire des conneries ! Razz
Ouf, je peux enfin dormir  tranquille ...  sleep
_________________
Cosin Janton
coma te fai ta femna,
ieu te dirai coma la mia me fai
Revenir en haut
              

JLMatte
Maître cabrettaïre
Maître cabrettaïre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 650
Localisation: Metz
Sexe: Masculin

Message Posté le : Dim 13 Sep 2009 - 15:55    Sujet du message : Appels Répondre en citant

Pour ceux qui veulent se placer des les conditions d'époque pour tester (ou au moins faire semblant...), il y a une boite japonaise qui fabrique un appareil enregistreur lecteur de cylindre qui fonctionne... avec des gobelets en plastique jetables !...
C'est un plus un jouet qu'autre chose et je pense que cela a surtout une vertu pédagogique. J'en ai déjà vu un mais je n'ai pu encore essayer...

Jean-Luc
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Nico
Accro à la cabrette
Accro à la cabrette

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2009
Messages: 426
Localisation: Limoges
Sexe: Masculin

Message Posté le : Lun 14 Sep 2009 - 06:16    Sujet du message : Appels Répondre en citant

Ca ressemble à quoi ?
_________________
Cosin Janton
coma te fai ta femna,
ieu te dirai coma la mia me fai
Revenir en haut
              

JLMatte
Maître cabrettaïre
Maître cabrettaïre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 650
Localisation: Metz
Sexe: Masculin

Message Posté le : Lun 14 Sep 2009 - 10:39    Sujet du message : Appels Répondre en citant

Si mes souvenirs sont bons quelques bouts de plastiques formant une structure de base, une manivelle, un axe pour placer le gobelet, un stylet et un pavillon. Comme je l'ai écrit il s'agit plus d'un jouet que d'autre chose mais je trouve l'idée plutôt sympathique à notre époque ou le moindre jouet musical se croit obligé d'embarquer d'affeuses sonorités électroniques...
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

JLMatte
Maître cabrettaïre
Maître cabrettaïre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 650
Localisation: Metz
Sexe: Masculin

Message Posté le : Lun 14 Sep 2009 - 10:49    Sujet du message : Appels Répondre en citant

Je l'ai retrouvé sur internet : voir par exemple à http://bdemauge.free.fr/dotclear/index.php?p5, vers les trois quart de la page... avec un avis d'utilisateur qui me semble digne de foi.

Sinon en tapant phonographe gobelet sur Google tu trouveras d'autres liens, par exemple pour ceux qui préfèrent le bois au plastique : http://www.webknot.net/page/36/
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Lo sonnaïre
Accro à la cabrette
Accro à la cabrette

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2008
Messages: 331
Localisation: Grasse

Message Posté le : Lun 14 Sep 2009 - 11:10    Sujet du message : Appels Répondre en citant

Tout d'abord félicitations pour ce sujet de Tiennet sur les appels, 123 forumers se sont sentis concernés.
Encore bravo. Okay
Au sujet des enregistrements d'époque, il reste trés peu de cylindres, extrêment fragiles.
(Ils étaient déjà précurseurs du disque à casser).
Bouscatel n'a pas (je peux me tromper) enregistré sur cylindres; :arrow: Ségonzat nous le confirmera.
Il s'agit donc de mesurer le temps que dure un disque à saphir.
Je m'en charge car mon fils en possède 1 d'époque, avec pavillon, axe, manivelle, mécanisme à ressort, etc...
Et il fonctionne bien.
Le résonateur est aussi un disque, en mica et l'onde émise rayonne directement dans le pavillon au travers d'un tube cylindrique coudé. (C'est le même principe que pour les "TOM TOM" Brésiliens ou pétadous de Provence).
Effectivement, si le disque mica est cassé, il peut e^tre remplacé par un plastic de yaourt (voir aussi les anches)
.
Pour un instrument complet en plastic....les japonais ont décidément beaucoup de créativité.
A ben leu Rolling Eyes
_________________
Lo Sonnaïre
Revenir en haut
              

Lo sonnaïre
Accro à la cabrette
Accro à la cabrette

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2008
Messages: 331
Localisation: Grasse

Message Posté le : Lun 14 Sep 2009 - 11:12    Sujet du message : Appels Répondre en citant

Sorry, je n'avais pas reçu le dernier message de JLmatte.
Cela ne change rien.
_________________
Lo Sonnaïre
Revenir en haut
              

Matthieu
Nouveau
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2009
Messages: 16
Localisation: St Firmin en Valgaudemar
Sexe: Masculin

Message Posté le : Dim 21 Mar 2010 - 15:05    Sujet du message : Appels Répondre en citant

J'aime bien la terminologie intro + appel de Roux. Donc vous avez bien parlé de la partie mélodique, quelqu'un peut'y expliquer les "trois coups" pour lancer le morceau? Il me semble que Bergheaud, il en fait pas trop de ça...
Revenir en haut
              

jean-pierre simonnet
Nouveau
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 17
Localisation: Bretagne

Message Posté le : Ven 26 Mar 2010 - 06:42    Sujet du message : Intro et Appel Répondre en citant

Je suis d'accord aussi avec José Roux sur la terminologie introduction et appel


L'appel c'est le décompte destiné à donner à la fois le tempo et le départ, chose qu'on cache habituellement dans les enregistrements dans d'autres styles musicaux, où ça doit démarrer propre (pas de one, two, one two free four sur le disque SVP...)
Mais c'est une chose qu'on fait sur scène, sans problème. 


Si on parle d'enregistrement:s:


Bouscatel qui faisait systématiquement une intro ne faisait jamais d'appel, l'accordéoniste ou le vielleux prenaient le départ de la cabrette à la volée
Bergheaud ne faisait pas d'appel, non plus
C'est l'accordéon qui fait l'appel (quand parfois il y en a un, très court) pour Alard (ex: Montagnarde,Crouzade, Tournijaïre, Aurillacoise)


Hypothèse concernant l'appel: ça semblerait être une habitude plus tardive (néo folklore ?)



Concernant l'introduction, il me semble qu'il faut bien garder en tête que les exemples qu'on a sont dans un contexte d'enregistrement de disque


Les raisons musicales pour installer une ambiance, un mode un feeling, voire pour se "présenter" semblent évidentes 


D'un point de vue "pratique", dans un contexte d'enregistrement ou de représentation  il est nécessaire de chauffer un pied et de se chauffer aussi ça se justifie pleinement, 
mais est-il vraiment nécessaire (toujours d'un point de vue fonctionnel) de le faire quand on joue depuis une heure, et, sur un même pied ?



Dans les enregistrements 
Bouscatel faisait toujours une intro avant de démarrer le morceau (redite)
Est-ce une signature? est-ce la sienne (l'a-t-il inventée?) ou la tient-il d'anciens ou d'un autre (Ranvier par ex.) ou d'autres contemporains ?, était-ce une habitude?


Bergheaud en fait parfois, inspirée de celle de Bouscatel (révérence au maître ?) 
Alard n'en faisait pas,
Pierre Ladonne (père) en fait pas en disques, mais en joue dans les collectages très courte ou inspirée de Bouscatel



C'est une pratique courante chez les couples de sonneurs bretons ou dans les cobles catalans (entre autres) que de faire une introduction avant de démarrer un air


C'est sûr qu'on reconnaît tout de suite Bouscatel à ses intros, variées, sensibles, techniques et c'est peut être, en ce sens, une signature comme dans les enregistrements de Count Basie ou la batterie de Philly Jo Jones fait l'intro en cha-ba-da sur la charleston + grosse caisse ce qui donne immédiatement la marque de fabrique


Dans sa méthode Pierre Ladonne écrit: 
«A une époque où la cabrette était très en vogue, beaucoup de cabrettaïres avaient leur propre introduction. C’était le plus souvent une composition personnelle ou même une improvisation du moment. Pourquoi n’en serait-il pas de même de nos jours?.»


Reproduire une introduction est-ce comme imiter une signature ? en l'occurrence celle d'un autre, ouille ça tombe sous le coup de la loi pour plagiat ou usage de faux.
Mais pouvoir (savoir) imiter la signature de Lagardère ne veut pas dire pour autant qu'on ait son argent, ni qu'on soit forcément malhonnête, car on peut aimer la graphologie, avoir du talent, et la signature peut-être...belle, 
Les intros de Bouscatel le sont.


Re-citons encore Pierre Ladonne: "...beaucoup de cabrettaïres avaient leur propre introduction..."


Sur ces sujets appel et introduction (s) beaucoup de conjectures pour ce qui me concerne


et encore du boulot....









Revenir en haut
              

2ni
Dieu de la Cabrette
Dieu de la Cabrette

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 1 531
Localisation: ailleurs

Message Posté le : Ven 26 Mar 2010 - 09:16    Sujet du message : Appels Répondre en citant

 6h42!

A l'heure où le jour s'introduit
du travail retentit l'appel.
Jean-Pierre du meilleur de lui
nous offre cet apport culturel.
Un grand merci délivrons lui
Et dès que possible, on l'appelle!
 

_________________
2ni a déménagé sur http://cabrettecoz.unblog.fr
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Segonzat
Modérateurs
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2009
Messages: 1 277
Localisation: Paris
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Lion (24juil-23aoû)

Message Posté le : Ven 26 Mar 2010 - 10:43    Sujet du message : Appels Répondre en citant

Salut Jean-Pierre,
Heureux de te lire!
Effectivement, c'est un sujet passionnant.
Ce qui m'épate chez Bouscatel c'est le canevas qu'il a élaboré pour ses intros, ce n'est jamais pareil, cependant il y a toujours une unité. J'aime beaucoup ce genre de variation "spontanée" qui s'approche de l'improvisation. J'ai l'impression qu'il ne veut (ou peut) jamais se répéter...Un peu comme Django!
Sur un cylindre, Léon Chanal termine une mélodie par une descente arpégée un peu comme Bousca!?
Se sont-ils inspirés de Ranvier, leur maître à tous les deux? Probablement mais on en sait rien, il nous reste l'imagination.
Amitiés
@+
Seg!

____
_________________
Tornarem coma fasiam!
Revenir en haut
              

Briçou la tsabro
Modérateurs
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 1 254
Localisation: Puy de Dôme
Sexe: Masculin

Message Posté le : Ven 26 Mar 2010 - 11:23    Sujet du message : Re: Intro et Appel Répondre en citant

jean-pierre simonnet a écrit:

Bouscatel qui faisait systématiquement une intro ne faisait jamais d'appel, l'accordéoniste ou le vielleux prenaient le départ de la cabrette à la volée
Bergheaud ne faisait pas d'appel, non plus
C'est l'accordéon qui fait l'appel (quand parfois il y en a un, très court) pour Alard (ex: Montagnarde,Crouzade, Tournijaïre, Aurillacoise)


Hypothèse concernant l'appel: ça semblerait être une habitude plus tardive (néo folklore ?)




Ah ! Que voilà une remarque pertinente !  Je n'avait pas remarqué et ça me semble tout à fait juste.

Parmi les amateurs d'enregistrement historiques du forum, quelqu'un peut-il nous dire s'il a remarqué des appels à la cabrette antérieurs à la période néo folklore ?

Bon il y a les pratiques d'enregistrement et il y a la musique non enregistrée, la musique "live". Je me permets donc d'ajouter une autre hypothèse. Selon moi, cette généralisation de l'habitude de faire des appels rythmiques pourrait bien provenir des pratiques du folkore costumé qui se font dans l'esprit du ballet et où l'on souhaite souvent  que les danseurs aient un départ synchronisé. Pour de telles circonstances, un signal clair de début est indispensable. Peut être y a-t-il sur le forum des membres qui sauront nous dire si avant la période néo folklore, les groupes costumés avaient déjà cette habitude de démarrer les chorégraphies sur un appel.

Le témoignage de José Roux sur les pratiques qu'il a observé dans sa jeunesse serait précieux pour le cadre non folklorique.


jean-pierre simonnet a écrit:



Concernant l'introduction, il me semble qu'il faut bien garder en tête que les exemples qu'on a sont dans un contexte d'enregistrement de disque


Les raisons musicales pour installer une ambiance, un mode un feeling, voire pour se "présenter" semblent évidentes 


D'un point de vue "pratique", dans un contexte d'enregistrement ou de représentation  il est nécessaire de chauffer un pied et de se chauffer aussi ça se justifie pleinement, 
mais est-il vraiment nécessaire (toujours d'un point de vue fonctionnel) de le faire quand on joue depuis une heure, et, sur un même pied ?
 



Personnellement, je crois que l'introduction sert essentiellement des objectifs esthétiques : introduire le morceau, livrer une référence (révérence?) à un autre joueur ou apposer sa propre signature, je suis bien d'accord avec tout ça. Par contre la fonctionnalité technique me semble un argument discutable. Selon moi, rater l'introduction est presque aussi préjudiciable que rater le morceau, d'une part.  Et d'autre part, une introduction c'est trop court pour se chauffer et vérifier la justesse du pied. Je ne nie pas que ça puisse rassurer le musicien de la jouer et qu'on puisse s'aviser d'un problème de dernière minute, mais en général il vaut mieux vérifier le pied avant de monter en scène en prenant tout son temps comme le disait José au début de ce sujet.
_________________
Cabrette d'Auvergne,
j'entends ta voix qui résonne sur les puys...
Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 03:55    Sujet du message : Appels

Revenir en haut
              

   CABRETTE CLUB Index du Forum .::. Débutants
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 3 sur 4
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.